Bio

Née en 1989 à Versailles, Sabine Pousset commence le piano à l’âge de six ans avec le professeur Jean Pellegeay qui enseigne alors cet instrument à tous ses frères et sœurs. Démontrant une réelle énergie musicale, elle intègre le CRR de Versailles où elle obtient, sous la tutelle de François Chaplin, le diplôme d’Etudes Musicales ainsi que le premier prix du concours d’improvisation du CRR en 2011. En parallèle, elle suit la classe d’accompagnement de Christine Rouault, après avoir été initiée par Caroline Esposito.

Elle part en 2012 dans un environnement plus proche de la nature, à la Haute Ecole de Musique de Genève – site de Neuchâtel, pour bénéficier de l’enseignement subtil de Marc Pantillon. Elle réussit son bachelor à l’unanimité avec la plus haute distinction en 2014, ce qui lui vaut d’être soutenue par la fondation Hirschmann. De cette institution, elle ressort également diplômée d’un master de pédagogie musicale en 2016, puis d’un master d’interprétation-concert en 2018, et développe auprès de ses professeurs Gottlieb Wallisch et Fabrizio Chiovetta, un grand sens stylistique.

Elle a eu la chance d’affiner son travail lors de master classes auprès de personnalités internationales telles que Menahem Pressler, Stephan Kovacevich, Anne Queffélec, Alain Planès, Péter Nagy, Heinz Medjimorec, Klaus Hellwig, Björn Lehmann, Jean Martin, David Bismuth, Philippe Cassard, Erik Tawaststjerna ou encore avec le chef d’orchestre Péter Csaba. 

Pianiste éclectique et particulièrement attachée au répertoire du XXème siècle, Sabine se produit régulièrement en soliste entre la France et la Suisse. Elle a récemment interprété le concerto en Sol de Ravel avec l’orchestre de la HEM de Genève et fut invitée à jouer le concerto n°17 KV. 457 de Mozart avec l’orchestre Musique des Lumières.

Elle joue aussi en tant que chambriste dans de nombreux projets, notamment au festival « Schubertiade sur la Colline » de Neuchâtel où elle se fait remarquer en interprétant le Quintette op.57 de Chostakovitch « avec un discours puissant et passionné » (L’express, septembre 2015), ou encore en partageant un duo avec la flûtiste Lucille Bénédicte Zeitoun.

Depuis la rentrée 2018, elle enseigne au Conservatoire d’Igny en Essonne et accomplit plusieurs missions d’accompagnement auprès d’instrumentistes, de chœurs et de comédiens.